Plus de 4 ans après leur référendum et après des mois de négociations, les britanniques et l’Union Européenne ont trouvé un accord pour encadrer les relations « post-Brexit ». Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni est sorti du marché commun, entraînant de nombreux changements.

De nouvelles règles de circulation

Durant ces négociations, il a beaucoup été question de pêche, de commerce et de la manière dont les éventuels conflits devraient être réglés, mais le Brexit va également entraîner un grand nombre de changements concrets pour les citoyens français et britanniques à commencer par la circulation entre nos deux pays.

Passeport obligatoire pour tous

Que ce soit en Eurostar, en avion ou en bateau, jusqu’à maintenant une simple carte nationale d’identité (CNI) était obligatoire pour voyager entre la France et le Royaume-Uni. A partir du 1er octobre 2021, les règles de la libre-circulation ne s’appliqueront plus à destination et en provenance du Royaume-Uni et le passeport sera rendu obligatoire pour passer la frontière. Pour les résidents français au Royaume-Uni (« settled » ou « pre-settled status »), la carte d’identité restera valable jusqu’en 2025.

Pour les voyages touristiques, professionnels ou scolaires de courte durée, les citoyens européens seront exemptés de visa. Pour tout autre motif, ils devront prendre connaissance auprès des autorités britanniques des éventuelles obligations de visa.

Vers un « boom » des demandes de passeports ?

Le trafic de voyageurs risque de subir une importante baisse liée au durcissement des conditions de circulation entre nos deux pays. Mais avec plus de 45 millions* de passagers trans-manche par an et plus de 300 000 français expatriés au Royaume-Uni, une forte hausse des demandes de passeports est malgré tout à prévoir après l’été 2021.

*https://www.insee.fr

Votre mairie est équipée du dispositif de recueil pour les passeports ?

Anticipez la hausse des demandes et fluidifiez la prise de rendez-vous sur votre territoire grâce à Rendez-vous Online.