La conduite du changement, bien que redoutée, devient de plus en plus incontournable pour les organisations. Que cela soit dû à une réorganisation structurelle de l’entreprise ou le déploiement d’un nouvel outil de travail, peu sont les salariés qui n’ont pas eu affaire à une transformation durant leur carrière.

Bien accompagné, le changement est souvent annonciateur d’améliorations. Toutefois, une mauvaise transformation peut être l’élément déclencheur de nombreux dysfonctionnements, allant de conséquences mineures jusqu’à la perte d’engagement de vos agents. Pour éviter un bilan négatif, voici 5 conseils pour mener à bien votre transformation.

Conseil n°1 : Analyser l’existant

Le besoin d’évolution provient généralement d’une problématique. Il est donc important de comprendre l’origine de la problématique pour proposer une solution viable et durable. Une fois le déclencheur mis en lumière, l’environnement dans lequel ce changement va intervenir sera essentiel : qui sera concerné ? Est-ce que cela concernera les agents, les administrés, ou bien les deux ? Quels seront les risques ? Quels outils de travail seront touchés ? Que de questions qui permettront d’affiner le périmètre d’action et d’envisager des pistes d’améliorations.

Conseil n°2 : Avancer étape par étape

La planification est le maitre-mot. « Rome ne s’est pas faite en un jour », et bien le changement non plus : il est important d’avancer étape par étape, tout en informant les acteurs concernés régulièrement.

De plus, échelonner la transformation en plusieurs phases va permettre de mettre en place des réussites à court terme et de modifier les habitudes progressivement.

Conseil n°3 : Donner du sens

La communication est un enjeu majeur dans toute conduite de changement : cela va permettre non seulement de tenir les acteurs impliqués informés, mais également de donner du sens. En effet, faire comprendre le pourquoi du comment à vos agents ou vos administrés est aussi essentiel que de comprendre comment et quand ce changement va avoir lieu. Il est question d’assimiler le changement à une opportunité et non à un aspect négatif.

Conseil n°4 : Mobiliser les parties concernées

On l’a évoqué dans le conseil précédent, mais le changement doit être compris par tous. Sans cela, les personnes concernées risquent de ne pas adhérer à la démarche. Et pour qu’une transformation soit un succès, vous allez avoir besoin de les mobiliser : ils ont le savoir-faire, la connaissance de l’environnement et de leur besoin au quotidien et seront les premières personnes impactées. Leur retour sera essentiel pour transformer l’existant, mais également aller plus loin dans la démarche et être force de proposition. 

Conseil n°5 : Faire preuve d’auto-critique

Il est important de regarder en arrière et de porter une critique bienveillante sur tout ce qui a été mis en place, avec quelle méthode et les différents résultats obtenus. D’une part, cela vous permettra de corriger toutes les erreurs réalisées dans vos futurs projets, mais également d’émettre un plan d’action pour réajuster ce qui peut être amélioré.

Découvrez également :